Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 juillet 2011 6 02 /07 /juillet /2011 10:09

La CAF veut fermer ses antennes

Les employés de la CAF sont en grève aujourd’hui pour protester contre le projet de la direction de regrouper tous les services du département à Cergy d’ici à 2013.

MARIE POUSSEL | Publié le 30.06.2011, 07h00

 
LA nouvelle fait l’effet d’une bombe à retardement dans tout le département. La CAF (Caisse d’allocations familiales) envisage de fermer ses antennes d’Argenteuil et de Sarcelles, ainsi que son centre de Cergy, pour tous les regrouper dans un immeuble de Cergy, près du centre commercial des 3-Fontaines. Cet après-midi, une manifestation est organisée à l’appel d’une intersyndicale FO-CGT devant le site d’Argenteuil, où se tiendra un conseil d’administration lors duquel sera discuté ce projet.


Un document que nous nous sommes procuré, présenté lundi lors d’un conseil d’entreprise, affiche clairement les ambitions de la direction. Cette note envisage « l’acquisition de bureaux à Cergy en vue de regrouper l’ensemble des activités de la CAF du Val-d’Oise ». Au fil des pages, les précisions sont apportées : la CAF lorgne sur l’immeuble de 13000 m2 Cap Cergy, anciennement occupé par le groupe PSA, construit en 1994. Cette hypothèse entre dans une « stratégie immobilière pour la période 2012-2013 » dont le but est de « regrouper l’ensemble du personnel, soit environ 600 collaborateurs ». Une opération dont le budget est estimé à 30 M€. Aussitôt le document communiqué, les syndicats sont montés au créneau. « C’est 20 km, 30 km ou 50 km de plus pour les collègues, mais c’est aussi des conditions de travail qui s’aggraveraient », dénoncent-ils.

La direction précise que l’acquisition pourrait se concrétiser dès septembre, pour une installation dans les deux ans. « A l’état actuel, cela ne reste qu’un projet, tempère Christian Le Petitcorps, directeur général de la CAF 95. Nous avons des enjeux de performance, mais aussi des enjeux en termes de contraintes qui doivent diminuer. Les lignes d’accueil resteront dans les mêmes villes, il n’est pas question d’abandonner les populations précaires. » « Des guichetiers itinérants, ce n’est absolument pas la même chose », rétorquent les syndicats.

Les élus parlent de discrimination territoriale


Cette perspective ne réjouit pas non plus les allocataires. La fermeture de l’antenne de Gonesse, il y a deux ans, a déjà mis le feu aux poudres dans des secteurs où les allocataires sont nombreux. Des élus d’Argenteuil et de Sarcelles ont prévu de se joindre aux grévistes cet après-midi. « Une discrimination territoriale est à l’œuvre. Elle s’en prend aux populations les plus fragiles et veut les contraindre à des déplacements à l’opposé de leur lieu de vie, sans solution de transports publics adaptée », s’insurge Philippe Doucet, le maire (PS) d’Argenteuil. Un vœu demandant le maintien de l’antenne devrait être adopté au conseil municipal de Sarcelles ce soir. François Pupponi, le député-maire (PS), qui trouve ce projet « scandaleux et inadmissible », promet de saisir le ministre et la Cnam (Caisse nationale d’assurance maladie) pour s’y opposer : « Les administrations continuent la logique de se désengager des quartiers », peste-t-il.


Le Parisien

 

VO NEWS :



Les agences de la caisse d’allocations familiales (Caf) du Val d’Oise étaient fermées ce jeudi. En cause, une grève des salariés pour dénoncer le projet d'achat d'un bâtiment de 13 000 mètres carrés dans Cergy. D'ici 2013, l'ensemble des services de l'agence pourrait être regroupés dans ce lieu unique. Cet après-midi à Argenteuil, des employés se sont donc réunis pour protester contre cette restructuration. Le reportage de VOtv. 

 

Voir Vidéo de VO News: http://www.dailymotion.com/video/xjmljs_greve-caf-du-val-d-oise_news#from=embediframe&start=1

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 21:00

Les prévisions communiquées par l’Inspection Académique font apparaître une augmentation pour la rentrée 2011 de 1409 élèves (814 en maternelle et 595 en élémentaire).

Malgré cette augmentation les principales mesures confirment une importante accentuation de la détérioration des conditions de fonctionnement des écoles et une nette dégradation des conditions d’exercice des enseignants :

- retrait de 11 postes d’enseignants en responsabilité de classe,

- suppression de 43 postes de Rased sur les 250 actuels,

- suppressions de 40,25 postes ZEP/REP sur les 97,5 actuellement en exercice…

Tout cela va se traduire  par la fermetures de clsses, des classes surchargées, la diminution  de postes pour venir en aide aux enfants en difficultés, la dégradation des condtions d'enseignement....

Réagissons ensemble

 Sur les écoles du secteur

PROPOSITIONS DE FERMETURES

VILLE

ÉCOLE

NIVEAU

NOMBRE

GARGES LES GONESSE

Robespierre 1

élémentaire

1

GARGES-LES-GONESSE

Prévert 1 J.

maternelle

1

GONESSE

Coty R.

maternelle

1

LOUVRES

Cottage Delacroix

maternelle

1

MONTMAGNY

Les Lévriers

élémentaire

1

VILLIERS-LE-BEL

Philipe G.

maternelle

1

PROPOSITIONS D’OUVERTURES

GONESSE

Bloch M.

élémentaire

1

MONTMAGNY

Cotton E.

maternelle

1

MONTMAGNY

Les Lévriers

maternelle

1

MONTMAGNY

Ferry J.

élémentaire

1

SARCELLES

Curie P.& M.

maternelle

1

SARCELLES

Ferry J.

élémentaire

1

ÉCOLES A SURVEILLER POUR FERMETURE

EZANVILLE

Bourguignons

élémentaire

1

GARGES LES GONESSE

Jean de la Fontaine

école primaire

1

GARGES LES GONESSE

Robespierre 2

élémentaire

1

GARGES-LES-GONESSE

Jaurès J.

maternelle

1

GONESSE

Aubrac L.

maternelle

1

GONESSE

Salengro R.

élémentaire

1

GOUSSAINVILLE

Moulin 1 J.

maternelle

1

GOUSSAINVILLE

Moulin J.

élémentaire

1

VILLIERS-LE-BEL

Langevin 1 P.

élémentaire

1

VILLIERS-LE-BEL

Zola E.

élémentaire

1

ÉCOLES A SURVEILLER POUR OUVERTURE

GARGES LES GONESSE

Curie P. et M.

école élémentaire

1

GARGES LES GONESSE

Moulin J.

école élémentaire

1

GONESSE

Bloch M.

maternelle

1

GOUSSAINVILLE

Ferry J. ou St Ex

école primaire

1

GOUSSAINVILLE

Langevin P.

école élémentaire

1

MONTMAGNY

Frères Lumière

école élémentaire

1

SARCELLES

Lelong M.

maternelle

1

VILLIERS-LE-BEL

Montaigne M. (de)

maternelle

1

POSTES RASED

Nature du poste

Retraits de postes

Communes

Ecoles

Niveau

G

1

GONESSE

Salengro R.

élémentaire

G

1

GOUSSAINVILLE

Vié G.

maternelle

G

1

GROSLAY

Les Glaisières

élémentaire

E

1

MONTMAGNY

Frères Lumière

élémentaire

E

1

SARCELLES

Curie P. et M.

élémentaire

E

1

SARCELLES

Saint Exupéry 1 A.

élémentaire

POSTES ANIMATION SOUTIEN ZEP REP

0,5

GARGES LES GONESSE

Moulin J. 2

maternelle

0,25

GARGES LES GONESSE

Langevin P.

maternelle

0,25

GARGES LES GONESSE

Jaurès 1

élémentaire

0,5

GARGES LES GONESSE

Alphonse Daudet

école primaire

0,5

GARGES LES GONESSE

Barbusse A

école primaire

0,5

GARGES LES GONESSE

Prévert 1

maternelle

0,5

GARGES LES GONESSE

Robespierre 1

maternelle

0,5

GARGES LES GONESSE

Jaurès 2

élémentaire

0,25

GARGES LES GONESSE

Jaurès

maternelle

1

GARGES LES GONESSE

Robespierre 2

élémentaire

0,25

GARGES LES GONESSE

Effel

maternelle

1

GONESSE

Coty R.

élémentaire

0,5

GOUSSAINVILLE

De Gaulle Y.

école primaire

1

GOUSSAINVILLE

Vié

élémentaire

1

GOUSSAINVILLE

Péri

élémentaire

0,5

GOUSSAINVILLE

Eluard

élémentaire

0,5

GOUSSAINVILLE

France

école primaire

0,5

MONTMAGNY

Les Lévriers

élémentaire

1

SARCELLES

Saint Exupéry

maternelle

1

SARCELLES

Dunant 2

élémentaire

1

SARCELLES

France

élémentaire

0,5

SARCELLES

Ferry

élémentaire

1

SARCELLES

Mermoz 1

élémentaire

0,5

SARCELLES

Lelong

élémentaire

1

VILLIERS LE BEL

Langevin 1

élémentaire

0,5

VILLIERS LE BEL

Curie

élémentaire

0,5

VILLIERS LE BEL

Zola

élémentaire

0,5

VILLIERS LE BEL

Philipe

maternelle

0,5

VILLIERS LE BEL

Wallon

élémentaire

 

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
12 mars 2011 6 12 /03 /mars /2011 23:24

Signez la pétition pour le maintien de la cardiologie interventionnelle à l'hôpital de Gonesse

L’hôpital de Gonesse touché en plein cœur !


Pétition pour le maintien de la cardiologie interventionnelle

- Parce que l’arrêté du 21 février 2011 qui impose l'arrêt de l’activité de cardiologie interventionnelle au Centre Hospitalier de Gonesse est une atteinte directe au service public de la santé,
- Parce que l’hôpital de Gonesse dispose «  d’un plateau technique développé et performant » et que « les conditions techniques de fonctionnement n’appellent pas de remarques particulières » comme l’indique l’Agence Régionale de Santé,
- Parce que la cardiologie interventionnelle est en augmentation depuis 2007 et que 185 angioplasties ont été réalisées ces six derniers mois,
- Parce qu’un nouvel hôpital ouvre ses portes en 2013 avec une Unité de Soins Intensifs Cardiologiques de 10 lits ainsi qu’un plateau technique de cardiologie incluant une salle d’angiographie numérisée dédiée aux activités cardiovasculaires,
- Parce que 2000 patients sont accueillis au Service d’Accueil et d’Urgences pour des pathologies cardiaques dont 500 ont besoin en urgence ou à moyen terme d’une angioplastie,
- Parce que l’éloignement des autres établissements autorisés à pratiquer cette activité imposerait des temps de trajet pouvant mettre en jeu le pronostic vital, avec organisation de transferts secondaires des patients se présentant directement au Service d’Accueil et d’Urgences, ce qui est fréquent parmi les populations socialement fragiles et peu informées des communes du bassin de vie,


Nous demandons l’annulation de l’arrêté de l’Agence Régionale de Santé portant sur l’arrêt de l’activité de cardiologie interventionnelle au centre hospitalier de Gonesse.


 

Comité de soutien à la cardiologie interventionnelle - Hotel de Ville - Antony VALLETTE - 66 rue de Paris 95500 GONESSE

 

La pétition est disponible dans tous les lieux publics de la ville et chez certains commerçants.

 

Vous pouvez aussi la signer en ligne en cliquant ici.

 

Signez et faites signer cette pétition pour le maintien de la cardiologie interventionnelle à l'hôpital de Gonesse.

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

 

L'accés au soins menacé dans le Val d'Oise:

Gonesse fermeture la la cardiologie

Argenteuil: fermeture de la radiothérapie, de la rythmologie

Menaces sur les Services d'Urgences.... etc

Mobilisation nationale le 2 avril pour la défense de l'hopital public

 

La cardiologie touchée de plein fouet

Les hôpitaux de Gonesse et d’Argenteuil ont trois mois pour fermer leur activité de cardiologie interventionnelle. La décision suscite l’incompréhension.

 

LAURENCE ALLEZY | Publié le 26.02.2011, 07h00

 Le service de cardiologie doit fermer parce que le seuil de 350 actes d’angioplastie coronarienne n’est pas atteint… à 40 interventions près en 2010. Le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, se dit « scandalisé ».

Le service de cardiologie doit fermer parce que le seuil de 350 actes d’angioplastie coronarienne n’est pas atteint… à 40 interventions près en 2010. Le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, se dit « scandalisé ». | (lp/florence hubin.)

L’hôpital de Gonesse redoutait cette décision. Hier, l’agence régionale de santé (ARS) a annoncé la fermeture du service de cardiologie interventionnelle en rejetant la demande d’autorisation formulée l’été dernier par l’hôpital afin de faire vivre l’activité d’angioplastie (technique chirurgicale de modification d’une artère).

 

Sans appel, l’arrêté stipule pourtant que l’hôpital dispose « d’un plateau technique développé et performant » et que « les conditions techniques de fonctionnement n’appellent pas de remarques particulières ». Seulement, le seuil des 350 actes d’angioplastie coronarienne fixé n’est pas atteint. Il s’est joué en 2010 à 40 actes près, et ce, malgré le fait que l’activité progresse d’année en année.

 

 « Je suis scandalisé par cette annonce », réagit Jean-Pierre Blazy, le maire socialiste de Gonesse, également président du conseil de surveillance de l’hôpital. Il a d’ailleurs décidé de convoquer une réunion extraordinaire le 9 mars pour évoquer la question et entend contester la décision. Le maire ne digère pas la nouvelle, pas plus que les conditions dans lesquelles elle intervient. « Le 23 février, Jean-Pierre Blazy, accompagné de Jean-Pierre Burnier, le directeur de l’hôpital, a rencontré Claude Evin, le directeur général de l’ARS, pour évoquer l’avenir du service de cardiologie, précise la mairie dans un communiqué. Sans en avoir parlé lors de ce rendez-vous, dès le lendemain, la direction de l’hôpital a reçu un arrêté de l’ARS indiquant que l’établissement avait trois mois pour cesser son activité de cardiologie interventionnelle. L’ARS, sur les recommandations du ministère de la Santé, démantèle consciencieusement le service public de la santé. »

Les patients seraient transférés notamment vers Aulnay-sous-Bois

A Gonesse, l’inquiétude vient des risques liés à un arrêt de l’activité de cardiologie interventionnelle au centre hospitalier alors même qu’il bénéficiera d’ici deux ans d’une toute nouvelle structure comprenant un plateau technique de cardiologie et 10 lits d’unité de soins intensifs cardiologiques (Usic). « Deux mille patients sont accueillis aux urgences pour des pathologies cardiaques, dont 500 ont besoin en urgence ou à moyen terme d’une angioplastie. La fermeture du site ne permettrait plus de prendre en charge ces patients », poursuit le maire. Les patients seront transférés vers d’autres hôpitaux, et notamment Robert-Ballanger à Aulnay-Villepinte (Seine-Saint-Denis) qui, pour sa part, a obtenu l’autorisation, tout comme ceux de Pontoise, Argenteuil et Montmorency-Eaubonne.

 

En matière de cardiologie, Gonesse n’est pas le seul établissement à perdre un service dans le Val-d’Oise. L’hôpital Victor-Dupouy d’Argenteuil voit également l’une de ses demandes d’autorisation rejetée. L’activité de rythmologie ne sera pas maintenue au sein du service de cardiologie. Dans ce domaine, seul l’hôpital de Pontoise pourra poursuivre l’étude des troubles du rythme cardiaque.

Hopital-Gonesse-cardio-copie-1.jpg

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 20:36

29-Mai-EGSP95.jpg

Repost 0
Published by Comité du Val d'Oise pour des Etats généraux du Service Public - dans Services Publics
commenter cet article
3 octobre 2009 6 03 /10 /octobre /2009 00:00
Votation citoyenne à Sarcelles pour la défense du Service Public de La Poste

Des bureaux de vote ont été organisés sur le marché et devant l'ensemble des bureaux de Poste
Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
19 septembre 2009 6 19 /09 /septembre /2009 12:48

Comité Départemental du Val d’Oise

Pour la mobilisation contre la privatisation de La Poste              

Pour un débat public et un référendum

Sur le service public postal

 

                                                                                                                              Communiqué :

 

Le 3 Octobre votation citoyenne                                                 

 

Une privatisation prévue et organisée qu’il faut combattre avec énergie !

La privatisation de la Poste voulue par ses dirigeants, et surtout par le gouvernement, est un processus en marche depuis le démantèlement des PTT en 1990, en lien avec une déréglementation européenne.

 

Des conséquences déjà bien concrètes :

Cette gestion d’entreprise se traduit par une logique de rentabilisation effrénée :

Fermeture de bureau et transformations en Agence Communale Postale, 7 dans le Val d’Oise, à la charge des communes, comme à Valmondois et à Vetheuil. 

Dans le Val d’Oise, nous sommes passés de 133 bureaux de plein exercices à  44 bureaux centres avec des réductions des horaires d’ouvertures au public comme à Argenteuil entre 12h et 14 h ou à Sarcelles et Cergy, avec une ouverture matinale plus tardive.

Les nouvelles organisations transforment les bureaux en épiceries où les guichetiers doivent vendre toujours plus.

C’est la mise en place de Points Poste (souvent dans des bistrots) au cœur  de quartiers en pleine expansion comme à Courdimanche, ceci en lieu et place de vrais bureaux.

Ce sont des produits de plus en plus chers  avec, l’augmentation régulière du prix du colissimo et la disparition de la gamme colis économique.

C’est la remise en cause du J + 1, des heures de relevage des boites aux lettres jaunes toujours plus précoces (à 14 h mais parfois 11 h du matin).

Ce sont des facteurs dont le travail est strictement encadré. Plus question de faire du social : ainsi, un facteur de Cergy ne doit plus faire la collecte du courrier des personnes âgées de la maison de retraite, La Poste voulant vendre un contrat de collecte pour 400 euros !

C’est toujours moins de postiers pour assurer le service public. 

Si, au niveau national, nous avons perdu 50 000 emplois en 7 ans, le Val d’Oise y contribue largement avec moins 20 emplois à Domont, à Roissy, à la Direction ; au Centre de Tri Départemental, ce n’est pas moins de 100 suppressions d’emplois qui menacent l’avenir même de ce Centre essentiel pour l’acheminement du courrier dans le 95.

 

Avec le projet de privatisation, nous passons à une étape supérieure qui menace l’avenir de La Poste elle-même :

Le service public postal est miné de l’intérieur par ceux qui en ont la charge. Ils veulent passer à l’étape supérieure et transformer La Poste, avec de l’argent public mais aussi privé, en une entreprise au service des entreprises, en faire un groupe international en investissant tous azimuts à l’étranger et ce au détriment de tout ce qui n’est pas rentable : d’une part le service rendu aux usagers  qu’il faudra payer plus cher et se débarrasser d’un maximum de personnel. La rémunération des actionnaires et des cadres dirigeants, voilà leur objectif !

 

Place à l’initiative citoyenne ! Référendum le 3 octobre !

Si la mobilisation de tous les postiers s’impose, l’intervention massive des usagers du service public postal et de tous ceux qui sont attachés au service public dans son ensemble est une condition essentielle pour faire reculer le gouvernement. C’est le sens du référendum que nous organisons dans le Val d’Oise le samedi 3 octobre comme, d’ailleurs, partout en France ce jour-là. Ainsi, dans certaines mairies, sur les marchés, devant les bureaux de Poste, vous aurez les moyens de montrer votre attachement au service public postal en participant nombreux à ce vote citoyen !

 

Organisations signataires :

ADECR 95 (Association des Elus Communistes Républicains), ATTAC Cergy et Val d'Oise Sud, CGT PTT 95,Collectif Alternative libertaire 95, Collectif  Citoyen pour une Alternative de Gauche Vallée de l'Oise, Collectif Unitaire Cergy, FASE ( Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique ) ,FO.COM 95,FSU 95, Les Alternatifs 95, les Verts 95, NPA 95(Nouveau Parti Anticapitaliste), MJS95 (Mouvement des Jeunes Socialistes),MRC95 (Mouvement Républicain et Citoyen) PCF 95 (Parti Communiste Français), PCOF95( Parti communiste des ouvriers de France) ,PG95 (parti de gauche)PRG95 (Parti Radical de Gauche), PS 95 (Parti Socialiste) RESOCI (Réseau Solidaire et Citoyen), Solidaires 95, SUD Postaux 95, UD CGT 95,  URCF 95 (Union des Révolutionnaires Communistes de France)

Voir ci après
- bulletin de vote: link
- feuille émargement: link
- affiche : link
- profession de foi: link

Vous pouvez également consulter le site national du Comité  :
link

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article
22 octobre 2008 3 22 /10 /octobre /2008 00:00

 

 Ensemble le Samedi 22 novembre

Manifestation à Paris 14H (place de la nation)

contre la privatisation de La Poste

 

Pour la première fois un comité de plus de cinquante organisations syndicales, associatives et politiques à l’échelle nationale, s’est rassemblé autour de la mobilisation contre la privatisation de La Poste, pour l’ouverture d’un débat public et un référendum sur le service public postal.

 

NOUS NE VOULONS PAS DE LA PRIVATISATION DE LA POSTE !

La crise financière internationale actuelle montre clairement que laisser les affaires du monde aux mains du monde des affaires n’est pas une bonne solution. Malgré la crise, l’entêtement du gouvernement et du président de la République à continuer sur la voie de la privatisation de La Poste est révélateur de ce qui attend les politiques publiques et l’intérêt général.

 

NOUS VOULONS UN DEBAT PUBLIC !

Autour du symbole fort de lien social et d’intérêt général que le service public postal représente pour une majorité de la population, nous lançons un grand débat public national sur la place et le rôle du service public postal dans la société d’aujourd’hui.

 

NOUS VOULONS UN REFERENDUM !

Pour que chacun et chacune se prononce vraiment sur le sort de La Poste, sur son avenir et les manières de la rendre plus efficace dans ses réponses aux besoins essentiels de la collectivité, partout et pour tous et toutes. Il est donc légitime que le peuple s’exprime par référendum sur ce sujet.

 

Le 22 Novembre 2008, dans tout le pays.

Montrons, toutes et tous ensemble, notre détermination et notre mobilisation contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et pour un référendum sur le service public postal.

 

Comité du 95 pour la mobilisation contre la privatisation de la Poste, un débat public et un référendum sur le Service Public postal (contact mail : comitecontreprivatisation95@laposte.net):

Premières organisations signataires : A.C ! - C.Q.FD 95, ADECR 95 (Association des Elus Communistes Républicains), ATTAC Cergy et Val d'Oise Sud, CGT PTT 95, Collectif Citoyen pour une Alternative de Gauche Vallée de l'Oise, Collectif Unitaire Cergy, FO.COM 95, Les Alternatifs 95, les Verts 95, LCR 95 (Ligue Communiste Révolutionnaire), NPA 95(Nouveau Parti Anticapitaliste), MJCF 95(mouvement des jeunes communiste) MJS95 (Mouvement des Jeunes Socialistes),MRC95 (Mouvement Républicain et Citoyen) PCF 95 (Parti Communiste Français), PRG95 (Parti Radical de Gauche), PS 95 (Parti Socialiste) RESOCI (Réseau Solidaire et Citoyen), Solidaires 95, SUD Postaux 95, UD CGT 95,  URCF 95 (Union des Révolutionnaires Communistes de France)

 

Nous vous appelons à signer la pétition sur le site : http://www.appelpourlaposte.fr/

Repost 0
Published by Comité 95 contre privatisation de la Poste - dans Services Publics
commenter cet article

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…