Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 16:40

Dédiabolisée par les médias, la fille de Jean-Marie est devenue plus fréquentable que son père mais la majorité de son électorat, s'il se veut "protestataire", reste au fond de lui toujours un peu honteux. Il y a de quoi.

En cette période de crise, on aurait espéré voir un peu plus d'intelligence, de lucidité et de fraternité émerger d'un électorat populaire attaqué par la finance, le grand patronat et leurs politiques d'austérité. Mais non. «La misère est mauvaise conseillère», rappelait cet été l'historien Dominique Vidal. Et ce n'est pas un hasard si cette misère, qu'elle soit financière ou intellectuelle, est savamment entretenue par ceux qui nous gouvernent.

Dix ans après son père qui avait balayé le candidat socialiste au premier tour avec 17% des suffrages, bien qu'arrivant troisième cette fois-ci, la candidate du Front national a réalisé un score inédit de 18% alors qu'elle remplit tout juste un Zénith (capacité : 6.300 places). «Il est plus facile de remplir une place ou une salle que les urnes», prétend Elie Arié, "chroniqueur associé" de Marianne2. Il faut croire que c'est vrai, de la même façon que l'économie virtuelle — l'économie financière ou "économie casino" — a supplanté l'économie réelle qui ne représente plus que 2% des richesses produites.

Désormais ce qui se voit, ce qui est concret ne pèse rien en comparaison de ce qui se cache. Et la grande majorité de l'électorat de Marine Le Pen ne se dévoile pas, ne se montre pas, soit parce qu'il est casanier ou replié sur lui-même, soit parce qu'il a honte de ce qu'il est (in)capable de faire. Non, la grande majorité des électeurs du FN n'est pas franchement "décomplexée". Passifs, ils préfèrent vomir leur rancœur entre les quatre murs de leur salon puis derrière l'isoloir, en catimini : ça nécessite moins de courage que de se battre pour défendre ses acquis et ses droits.

Le même Elie Arié dénonçait dans son dernier livre un système «sans doute le plus inégalitaire et le plus révoltant que le monde ait jamais connu», désormais «protégé de ce qui, jusqu'à présent, avait toujours mis fin à l'intolérable : les révolutions». Et c'est là où Marine Le Pen trouve sa place, bichonnée en tant que "diable de confort" de l'oligarchie triomphante.

Car Marine Le Pen et le Front national se moquent des ouvriers. Peut-être les classes populaires ne le savent-elles pas. Et si elles s'en doutent, elles votent tout de même F-Haine parce qu'elles "ne se sentent plus chez elles" et "en ont marre des Arabes et des Noirs", point. Au lieu de lever la tête, on regarde ses chaussures : protester contre ces boucs émissaires-là, quoi de plus facile. Pendant qu'on fustige les exilés de la misère, on épargne les exilés fiscaux. Sauf que la France n'est pas aussi "malade de l'immigration" qu'on nous le serine. De la même façon que les politiques d'austérité que veulent nous infliger Bruxelles et le grand patronat sont totalement suicidaires et inopérantes, vouloir chasser les "étrangers" de la France est tout aussi voué à l'échec. Alors, pourquoi persister dans cet aveuglement mesquin ?

Enfin, l'électorat de Marine Le Pen ignore-t-il que, tout au long de cette campagne, sa favorite est restée à la deuxième place du podium des menteurs, entre le super-champion Nicolas Sarkozy (qui trouve encore le moyen d'obtenir 27% des voix après ce qu'il a fait subir aux Français) et François Hollande, médaille de bronze du flou approximatif ? Pourquoi les scores des candidats sont-ils inversement proportionnels à leur intégrité ? Pourquoi, en France, préfère-t-on les bateleurs ? Pourquoi les pauvres votent-ils contre leurs intérêts ?

Autant de questions sans réponse... Pire qu'en 2002, ce lundi 23 avril 2012, la France républicaine a la gueule de bois. Ce matin, j'ai mal à ma France et ça me donne la nausée.

SH

Partager cet article

Repost 0
Published by ACTU Chomage - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…