Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 23:46

Le mystère des 77 000 chômeurs disparus

Le nombre de cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation a augmenté de 77.500 entre juillet et août 2013
Le nombre de cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation a augmenté de 77.500 entre juillet et août 2013

 


Mounia Van de Casteele
 | 26/09/2013, 14:45 - 585 mots

 

277.500 demandeurs d'emploi n'ont pas "pointé" en août, contre 200.000 personnes le mois précédent. Une telle flambée (38,8%) ne s'était pas vue depuis l'an 2000, alors que la conjoncture économique était bien différente.

Pour la première fois depuis avril 2011, le nombre des inscrits à Pôle emploi a chuté en août: 50.000 de moins pour la seule catégorie A (personnes n'ayant pas du tout travaillé au cours du mois) en métropole. Ce reflux d'une ampleur inégalée depuis près de 13 ans s'explique notamment par une explosion des "cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation": 77.500 personnes de plus que les 200 000 enregistrés en moyenne chaque mois ont disparu des listes faute d'avoir "pointé" (c'est à dire informé Pôle emploi de l'évolution de leur situation).

20% d'inscrits indemnisés et 80% d'inscrits non-indemnisés

Un chiffre qui surprend même chez Pôle emploi. "Cette variation est assez inhabituelle", y reconnaît-on. Or, "il n'y a pas aujourd'hui d'explication à l'ampleur de l'augmentation du mois d'aoûtIl faudra attendre les chiffres pour le mois de septembre".

Ces défauts d'actualisation peuvent aussi bien s'expliquer par des reprises d'emploi non déclarées, que par des entrées en fins de droits qui incitent certains des chômeurs à ne plus "pointer". Mais ces hypothèses sont valables chaque mois. D'autant que ce mois d'août ne présentait aucune caractéristique particulière en la matière : la proportion entre demandeurs d'emploi indemnisées et non indemnisés qui n'ont pas actualisé leur situation était du même ordre que d'habitude, soit respectivement 20% et 80%. En clair, aucune "inflation" de personnes non indemnisées ou arrivant en fin de droits et qui de ce fait ne jugent plus utile de "pointer".

Alors plus d'oublis? Mais pourquoi plus que d'habitude? Ou un "effet plage"? Mais voilà : "traditionnellement, au mois d'août les cessations d'inscription sont plutôt basses", affirme-t-on chez Pôle Emploi.

Pôle emploi laisse six mois pour se réinscrire "facilement"

Il n'y a  par ailleurs pas eu de modification notable dans les procédures d'actualisation mises en place par Pôle Emploi. Ainsi les périodes prévues pour procéder à ces opération sont toujours de l'ordre d'une quinzaine de jours et leurs dates sont précisées à l'avance pour chaque mois comme le montre le tableau en bas de l'article.

Passée la date limite fixée pour chaque mois par Pôle emploi, les personnes qui n'ont pas "pointé" ne sont pas considérées comme "radiées administrativement". Elles ne le seront que le mois suivant, si elles ne se réinscrivent pas.

En attendant, ces personnes ne seront pas indemnisées. Une première lettre d'avertissement est envoyée au bout de 7 jours, à compter de la date limite d'actualisation mensuelle. Puis un second avertissement suit, une semaine plus tard. "A ce moment-là, sans réponse dans les sept jours, les personnes sont radiées", explique-t-on chez Pôle emploi.

Attendre les chiffre de septembre ?

Mais même après ce délai, Pôle emploi conserve les dossiers des personnes en question pendant six mois. Un délai pendant lequel les personnes ne s'actualisant plus peuvent se réinscrire en bénéficiant de facilités administratives: pas de dossier complet à renvoyer, la réinscription se fait relativement simplement (sans fournir son RIB, sa carte d'identité, sa carte vitale, etc.). Une démarche que Pôle emploi encourage d'ailleurs afin d'éviter la surcharge administrative, en envoyant, pour cela, 800.000 relances chaque mois (75.000 par courrier, le reste par mail ou sms).

Quoi qu'il en soit, même l'analyse des données des années passées ne permet pas d'expliquer ce phénomène. Il faut attendre le mois prochain "car même ceux qui se seront réinscrits auront peut-être retrouvé du travail entre temps", explique-t-on chez Pôle emploi. Il faudra attendre que chacun des 270.000 dossiers soit épluché. 

Le débat se poursuit : n'hésitez pas à nous faire part de vos témoignages.

Pour aller plus loin: le chômage enregistre en août sa première vraie baisse (-1,5%) mais cela va-t-il durer?

 tableau pole emploi

Partager cet article

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…