Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 16:32

Informations sur la vente scandaleuse des logements sociaux d'Icade. Voir l'article paru dans Médiapart en cliquant sur le lien suivant: link

Cette vente est un véritable détournement de l'argent public et des locataires au service de la spéculation boursière et des actionnaires.

 

Lors de la réunion du 15 Mai 2009 organisée par le Collectif Logement 95 Est, François PUPPONI, Député Maire, Didier ARNAL, Président du Conseil Général et de Val d'Oise Habitat ont pris des engagements devant les centaines de locataires présents pour que cette vente ne se fasse pas au détriment des locataires. (voir les articles parus en cliquant sur les liens suivants: Vente ICADE: Locataires et élus mobilisés ! - AC ! - CQFD  et Arnal et Pupponi mobilisés contre les ventes Icade - AC ! - CQFD )

Cela se traduit nécessairement par :

- bloquer les loyers pendant 5 ans et conventionner les logements déconventionnés

- réhabiliter ces logements sans augmentation de loyer

- garantir une qualité de service (présence de gardiens, politique de proximité,…)

- prendre en considération l’avis des locataires et de leurs représentants

 

Pour cela le Député Maire s'engageait à user de son droit de veto, il proposait que les bailleurs viennent présenter aux locataires leurs engagements pour qu'ils ne soient pas pénaliser.

Nous demandons qu'une telle rencontre ait lieu où les bailleurs acquéreurs de ces logements présentent en toute transparence:

- le montage financier de l'opération

- le programme de travaux envisagé

- les conséquences sur les loyers

- ce qu'ils comptent mettre en place pour assurer une qualité de service et prendre en compte l'avis des locataires

 

 


Ci joint le communiqué de presse:

 

Icade boucle une vente record de logements en France (AFP) – PARIS —

La société foncière Icade, filiale de la Caisse des dépôts (CDC), va réaliser la plus grande vente de logements jamais conclue en France -- soit près de 25.000 logements -- qui seront cédés à la Société nationale immobilière (SNI), autre filiale de la CDC.


Cette transaction a été longtemps critiquée par les élus locaux qui ne toucheront plus de taxe foncière car ces logements vont devenir des HLM. Un système de compensation vient toutefois d'être instauré.


La SNI représentait dans cette négociation un consortium de 25 bailleurs sociaux notamment l'office public départemental des Hauts-de-Seine, du Val d'Oise ou du Val-de-Marne.


Le montant de la transaction n'est pas précisé, mais Icade a indiqué qu'elle allait réaliser une plus-value fiscale de 600 millions d'euros dont 50% seront distribués en dividende.


Icade cède son parc car "elle est dans une logique de tertiarisation", a expliqué à l'AFP une porte-parole de la foncière.


Avec l'argent de cette vente, nous comptons investir dans des bureaux et des commerces, a-t-elle ajouté.


La majorité des logements d'Icade est située dans la première couronne de Paris et certains nécessitent d'importantes rénovations.


Icade avait annoncé en juin être en négociations exclusives avec la SNI. Elle envisageait alors de lui vendre 26.034 logements, soit 81% de son portefeuille, pour près de deux milliards d'euros.


Désormais, la foncière annonce qu'en 2009 et 2010 elle aura vendu à la SNI pour plus de deux milliards d'euros d'actifs, soit 29.452 logements. Sur ces 29.452, elle en a cédé plus de 3.000 début 2009.


Cette cession avait été vivement contestée par plusieurs maires de la région parisienne qui s'inquiétaient de la perte de la taxe foncière induite par l'opération.

"Je ne conteste pas le fait que des offices HLM rachètent du patrimoine, mais la perte de cet impôt va affecter notre budget", déplorait ainsi Gilbert Roger (PS), le maire de Bondy (Seine-Saint-Denis), chiffrant pour sa commune un manque à gagner de plus de 370.000 euros.

Pour répondre à ces craintes, un amendement a été voté fin octobre qui permet une compensation à 83%.

"On aurait préféré à l'euro près mais dans le contexte actuel de suppression de la taxe professionnelle notamment, on peut dire que cette compensation est une victoire", a déclaré Marie-Hélène Amiable, députée et maire (PCF) de Bagneux (Hauts-de-Seine), à l'AFP.


"L'important est que l'essentiel du parc vendu va être reconverti en HLM conventionné", c'est-à-dire que leurs locataires auront droit à l'APL (Aide Personnalisée au Logement), a souligné de son côté André Yché, président du directoire de la SNI.

Certains élus souhaitent toutefois que des garanties supplémentaires soient apportées.

"Les immeubles sont souvent dans des quartiers vétustes. Qui va payer l'aménagement de la voirie à l'intérieur des cités? Qui va payer la modernisation des systèmes électriques?", s'interroge ainsi Claude Pernès, maire UMP de Rosny-sous-Bois et président de l'Association des Maires de l'Ile-de-France (AMIF)."

Partager cet article

Repost 0
Published by Collectif Logement 95 Est - dans Logement
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…