Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 février 2012 6 18 /02 /février /2012 10:23

 

Diviser pour mieux régner, telle est la constante. Par le biais de son premier sinistre, not’ président-candidat a fait savoir ce matin qu'il souhaite affecter les 30 milliards de la formation professionnelle à destination exclusive des chômeurs… au détriment des salariés.

Déshabiller Pierre pour habiller Paul, c'est ce que Nicolas Sarkozy fait depuis cinq ans. Changer d'avis comme de chemise au gré des opportunités aussi.

Quand on manque de vision, on improvise. C'est ce à quoi nous assistons.

Nicolas Sarkozy a subitement découvert les vertus du référendum : il veut «rendre la parole au peuple» (admettant ainsi qu'il la lui a maintes fois confisquée). Ne reste plus qu'à en imaginer les thèmes et les questions...

Fustigeant «l'entre soi des élites administratives, politiques, économiques et syndicales», Nicolas Sarkozy, serviteur zélé des oligarques, s'impose comme l'élite suprême qui leur passera dessus. Consternant !

Toujours obsédé par l'«assistanat» et la «valeur travail», dadas qu'il croit aussi porteurs qu'en 2007 alors que la crise financière et économique continue de faire des ravages, il est logique que l'indemnisation de ces fainéants de chômeurs et leur formation professionnelle le taraudent en premier...

Or, questionner les Français sur l'indemnisation du chômage n'a aucun sens : La Tribune en a clairement expliqué les raisons.

Questionner les Français sur la formation professionnelle non plus. Pourtant, au risque de sombrer dans le ridicule, Nicolas Sarkozy persiste et signe. A la base, il comptait obliger les demandeurs d'emploi à accepter une formation sous peine de ne plus être indemnisés : telle était la première question d'un hypothétique référendum. Mais, réalisant son ignorance crasse en la matière, le voici qui change son fusil d'épaule et propose maintenant d'affecter les 30 milliards d'euros de la formation professionnelle à direction exclusive des chômeurs. C'est-à-dire d'en priver les salariés. Déshabiller Pierre pour habiller Paul. Diviser pour mieux régner.

Et si d'aventure «l'élite syndicale» (les partenaires sociaux) ne parvenait pas à se mettre d'accord sur cette affectation massive de l'argent de la formation professionnelle au seul bénéfice des chômeurs, le président-candidat demandera aux Français "s'ils approuvent un projet de loi qui permet de transférer ces 30 milliards à la formation des demandeurs d'emplois"...

On est dans l'absurdité la plus complète. Et c'est François Fillon, la voix de son maître, qui est chargé de se ridiculiser devant les électeurs. Ce matin, sur RTL, il a annoncé ce nouveau revirement. Et admis en passant que "bouclier fiscal", mesure emblématique du quinquennat de Nicolas Sarkozy, avait constitué «une décision inadaptée» avec l'émergence de la crise économique et financière. Un mea culpa tardif qui en dit long sur l'incompétence, l'aveuglement, l'imbécilité de ce gouvernement… et de son président sortant.

SH

Partager cet article

Repost 0
Published by ACTU Chômage - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…