Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2011 5 04 /03 /mars /2011 00:00

 

L'accés au soins menacé dans le Val d'Oise:

Gonesse fermeture la la cardiologie

Argenteuil: fermeture de la radiothérapie, de la rythmologie

Menaces sur les Services d'Urgences.... etc

Mobilisation nationale le 2 avril pour la défense de l'hopital public

 

La cardiologie touchée de plein fouet

Les hôpitaux de Gonesse et d’Argenteuil ont trois mois pour fermer leur activité de cardiologie interventionnelle. La décision suscite l’incompréhension.

 

LAURENCE ALLEZY | Publié le 26.02.2011, 07h00

 Le service de cardiologie doit fermer parce que le seuil de 350 actes d’angioplastie coronarienne n’est pas atteint… à 40 interventions près en 2010. Le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, se dit « scandalisé ».

Le service de cardiologie doit fermer parce que le seuil de 350 actes d’angioplastie coronarienne n’est pas atteint… à 40 interventions près en 2010. Le maire de Gonesse, Jean-Pierre Blazy, se dit « scandalisé ». | (lp/florence hubin.)

L’hôpital de Gonesse redoutait cette décision. Hier, l’agence régionale de santé (ARS) a annoncé la fermeture du service de cardiologie interventionnelle en rejetant la demande d’autorisation formulée l’été dernier par l’hôpital afin de faire vivre l’activité d’angioplastie (technique chirurgicale de modification d’une artère).

 

Sans appel, l’arrêté stipule pourtant que l’hôpital dispose « d’un plateau technique développé et performant » et que « les conditions techniques de fonctionnement n’appellent pas de remarques particulières ». Seulement, le seuil des 350 actes d’angioplastie coronarienne fixé n’est pas atteint. Il s’est joué en 2010 à 40 actes près, et ce, malgré le fait que l’activité progresse d’année en année.

 

 « Je suis scandalisé par cette annonce », réagit Jean-Pierre Blazy, le maire socialiste de Gonesse, également président du conseil de surveillance de l’hôpital. Il a d’ailleurs décidé de convoquer une réunion extraordinaire le 9 mars pour évoquer la question et entend contester la décision. Le maire ne digère pas la nouvelle, pas plus que les conditions dans lesquelles elle intervient. « Le 23 février, Jean-Pierre Blazy, accompagné de Jean-Pierre Burnier, le directeur de l’hôpital, a rencontré Claude Evin, le directeur général de l’ARS, pour évoquer l’avenir du service de cardiologie, précise la mairie dans un communiqué. Sans en avoir parlé lors de ce rendez-vous, dès le lendemain, la direction de l’hôpital a reçu un arrêté de l’ARS indiquant que l’établissement avait trois mois pour cesser son activité de cardiologie interventionnelle. L’ARS, sur les recommandations du ministère de la Santé, démantèle consciencieusement le service public de la santé. »

Les patients seraient transférés notamment vers Aulnay-sous-Bois

A Gonesse, l’inquiétude vient des risques liés à un arrêt de l’activité de cardiologie interventionnelle au centre hospitalier alors même qu’il bénéficiera d’ici deux ans d’une toute nouvelle structure comprenant un plateau technique de cardiologie et 10 lits d’unité de soins intensifs cardiologiques (Usic). « Deux mille patients sont accueillis aux urgences pour des pathologies cardiaques, dont 500 ont besoin en urgence ou à moyen terme d’une angioplastie. La fermeture du site ne permettrait plus de prendre en charge ces patients », poursuit le maire. Les patients seront transférés vers d’autres hôpitaux, et notamment Robert-Ballanger à Aulnay-Villepinte (Seine-Saint-Denis) qui, pour sa part, a obtenu l’autorisation, tout comme ceux de Pontoise, Argenteuil et Montmorency-Eaubonne.

 

En matière de cardiologie, Gonesse n’est pas le seul établissement à perdre un service dans le Val-d’Oise. L’hôpital Victor-Dupouy d’Argenteuil voit également l’une de ses demandes d’autorisation rejetée. L’activité de rythmologie ne sera pas maintenue au sein du service de cardiologie. Dans ce domaine, seul l’hôpital de Pontoise pourra poursuivre l’étude des troubles du rythme cardiaque.

Hopital-Gonesse-cardio-copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by AC ! - C.Q.F.D. - dans Services Publics
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…