Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2010 4 04 /11 /novembre /2010 22:16

 

Il y a maintenant six mois, un accord dit « plan rebond » devait offrir une solution alternative temporaire à un million de demandeurs d’emplois arrivant en fin de droits au cours de l’année 2010. Le ministre de l’Emploi et le Medef annonçaient à grand renfort de publicité que 750 millions d’euros allaient être mobilisés pour répondre à la détresse sociale. Des formations, des contrats aidés, et même une allocation temporaire d’attente devaient être proposés aux demandeurs d’emploi en fin de droits.

 

Dés le départ, la CGT s’était offusquée de ce dispositif ressemblant à ses yeux à une véritable usine à gaz qui ne manquerait pas de laisser les demandeurs d’emploi une nouvelle fois sur le carreau.

 

Où en sommes nous aujourd’hui, alors que le « plan Rebond » arrive à échéance le 31 décembre 2010 ? La situation est pire que celle qu’on a connue avec la prime de 500 euros instaurée en 2009 pour les jeunes ne pouvant prétendre à l’ouverture de droits à l’assurance chômage : moins de 40 000 bénéficiaires, alors que le gouvernement avait annoncé un objectif de 250 000 ! D’après nos informations et après avoir consulté les agents de Pôle emploi, à peine 3 000 personnes ont pu bénéficier du « plan Rebond » sur le million de demandeurs d’emploi en fin de droits potentiellement concernés. De qui se moque t’on ?

 

Les contacts pris auprès du cabinet du secrétariat à l’emploi ou de la direction de Pôle emploi confirment le fiasco. Il est urgent pour la CGT de faire toute la vérité sur cette affaire !! Nous exigeons des explications sur ce qu’il convient d’appeler une déroute, et cela avant l’ouverture de la négociation sur l’assurance chômage.

 

Nous avons le devoir d’identifier les dysfonctionnements pour trouver enfin une solution aux demandeurs d’emploi en fin de droits. La CGT exige d’ores et déjà que les 750 millions d’euros de fonds mobilisés et provisionnés soient reconduits sur l’année 2011. Et que les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droits au cours de l’année prochaine puissent également bénéficier du dispositif.

 

Au vu de leurs résultats financiers, la crise semble être derrière pour les entreprises du CAC 40. Pas pour les chômeurs en fin de droits !

 

Montreuil, le 3 novembre 2010

Partager cet article

Repost 0
Published by CGT - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…