Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 08:52

+49.300 chômeurs en mai

Imprimer
Cette nouvelle hausse invalide les belles promesses et autres propos rassurants tenus par un gouvernement qui privilégie le foot à la détresse sociale de ses concitoyens.

Le 25 janvier, sur TF1, Nicolas Sarkozy avait promis que, «dans les semaines et mois qui viennent, vous verrez reculer le chômage». Les baisses en trompe l'œil de décembre et mars (moins de A, mais plus de B, C, D et E) ont permis à ses sbires, les Lagarde & Wauquiez, de minimiser la situation à grands renforts de méthode Coué : «embellie», «évolution encourageante», «stabilisation»… En vain.

Fin mai, rien qu'en France métropolitaine, Pôle Emploi recensait :

• 22.600 chômeurs supplémentaires dans la catégorie A — personnes sans activité et en recherche active d'emploi —, dont le total s'élève à 2,7 millions d'inscrits. C'est la plus forte hausse enregistrée depuis sept mois.

• 16.700 inscrits supplémentaires dans les catégories B et C, soit au total 1,24 millions de chômeurs ayant exercé une «activité réduite» hors contrats aidés. Une progression moins forte que les mois précédents (mais en cinq mois, les effectifs de ces catégories ont crû de 100.000 personnes) et qui signifie qu'en mai, même les petits boulots se sont raréfiés...

Ces trois catégories, qui regroupent les chômeurs tenus d'accomplir des «actes positifs de recherche d'emploi», totalisent 3.942.900 inscrits en France métropolitaine; 4.182.800 avec les DOM. Soit une progression annuelle de 12%.

Passons aux voies de garage :

• Les effectifs de la catégorie D — personnes en CRP/CTP, en stage ou en formation, en maladie ou en maternité… — ont également baissé à 262.000 (ils étaient 265.000 inscrits le mois précédent), avec une progression annuelle de 24%.

• Par contre, les effectifs de la catégorie E — chômeurs en contrats aidés — ont augmenté, passant de 321.500 "bénéficiaires" à 333.400, soit une progression annuelle de 41,8%.

Au total, toutes catégories confondues, Pôle Emploi comptait 4.538.500 inscrits en France métropolitaine (données CVS-CJO), et 4.723.500 avec les DOM (données brutes).

Les chiffres de mai (DARES/Pôle Emploi) en pdf

Deux autres constats inquiétants :

• En mai, les offres collectées par Pôle Emploi en France métropolitaine ont reculé de 3,7%.

• Le nombre de chômeurs de longue durée continue de grossir : +0,9% en mai, soit un total de 1,5 million de personnes dont la moitié étaient sans emploi depuis un à deux ans, donc directement victimes de la crise. Avec une hausse annuelle de 30,4%, ils représentent près de 36% de l'ensemble des inscrits, un niveau supérieur de 6 points à celui d'il y a un an.

Des perpectives nulles

L'Insee, qui tablait sur une légère baisse du nombre de chômeurs au 2e trimestre 2010 et une stabilisation du taux de chômage à 9,5% en métropole sur l'ensemble de l'année, en sera pour ses frais. Car pour tenir ces prévisions, il faudrait que la DARES affiche une baisse d'au moins 38.000 chômeurs de catégorie A en juin afin de compenser les mauvaises performances d'avril et mai... De plus, le taux de croissance 2010, établi à 1,4%, ne suffira pas à faire reculer le chômage, et ce ne sont pas les 51.000 créations d'emplois envisagées par l'Insee qui amélioreront les choses.

Une scandaleuse omerta

Partout, ad nauseam, on nous bassine avec la Coupe du monde. Le chômage ? La loi NOME et la précarité énergétique ? L'écran de fumée fonctionne à plein. Les retraites ? Les abus de nos personnels politiques ? C'est déjà plus difficile à masquer. Et devinez ce qui retient l'attention du chef de l'Etat ? Encore le foot !

Après avoir demandé que des «états généraux du football français» soient organisés à l'automne (alors que ce sont plutôt des «états généraux de l'emploi» qu'il faudrait convoquer, puisque le chômage est la première préoccupation des Français et qu'une écrasante majorité d'entre eux ne croit plus au retour du fameux «plein emploi» qu'il leur avait promis en 2007), Nicolas Sarkozy a fait faux bon à des ONG françaises pour recevoir Thierry Henry...

La pauvreté, ici ou ailleurs, notre président s'en moque bien. Se pencher sur la cause numéro un du déficit des caisses de retraite (et de toute la protection sociale) afin d'y remédier, ce n'est pas pour lui une priorité — bien au contraire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Actuchomage.org - dans Emploi
commenter cet article

commentaires

STOP RADIATIONS

       

Recherche

ENSEMBLE CONTRE LES EXCLUSIONS

LOCAL: Lieu d’Organisation des Chômeurs et Actifs en Lutte

Ouvert du lundi au vendredi de 10H à 15H

41 avenue du 8 Mai 45 95200 SARCELLES

 

Accueillir, dialoguer

Une grande salle, du café, du thé : un espace convivial pour les chômeurs, les précaires, les exclus 

 

Informer, orienter

Connaissance des droits, journaux, brochures spécialisées, adresses utiles, contacts avec les différentes institutions…

 

Aider

Téléphone, rédaction CV, lettre motivation, courriers, …  recherche d’emploi sur Internet

 

Discuter, sortir de l’isolement

Réflexions sur les causes de l’exclusion, Elaboration de propositions pour changer de logique

 

Agir ensemble

Informer, participer aux luttes contre le chômage, l’exclusion, les inégalités…